A la fin de ma formation de dessin industriel en ameublement, mon professeur m’a demandé s’il était possible de restaurer pour lui des meubles en marqueterie, ce qui pour moi était quand même extrêmement valorisant, c’était là un défi que je ne pouvais refuser

Des vidéos ont été réalisées avant et après restauration, mais à l’époque, dans les années 1991 et 1992 nous en étions qu’aux premiers caméscopes et la qualité des enregistrements est malheureusement très médiocre

Il a tout de même été fait une copie sur CD de cette vieille cassette à bande, et grâce à un logiciel actuel il a été possible d’en extraire des photos, qui, sans être parfaites, loin de là, donnent néanmoins une idée du travail effectué, sachant que ces deux meubles étaient quasiment en ruine

Le premier étant un guéridon que son propre père avait présenté au concours de meilleurs ouvriers de France en 1936, inutile de préciser à quel point il tenait à ce meuble, et donc la confiance qu’il mettait en moi pour cette restauration n’en était que plus précieuse

 

Suite à cette première restauration réussie, il m’a donc confié un autre meuble, d’époque Napoléon III celui là, un rafraichissoir qui tombait littéralement en poussière, pour lui aussi, le défi a été de taille, et non des moindres

Restauration d'un guéridon présenté à l'origine au concours du meilleur ouvrier de France 1936

Photos AVANT et APRES restauration

Un projet meilleur ouvrier de France est en soi un véritable défi technique auquel peu se frottent, mais 60 ans après, sa restauration en est un autre de taille, et non des moindre

Non seulement les innombrables pièces de placage (feuilles de bois tranchées en épaisseur 0.6mm) se décollaient et étaient détériorées, mais de plus bon nombre d'entre elles avaient disparues

La restauration c'est sauvegarder ce qui existe encore, et remplacer ce qui ne peut être sauvé ou ce qui a disparu sans modifier en aucune façon le process de fabrication d'origine ni l'esthétique

1) Identifier le type de colle pour recoller les pièces pouvant être replaquées sans les enlever

2) Une fois ces pièces replaquées, souvent par réinjection de colle à chaud, il faut enlever les restes de pièces bois ne pouvant être restaurées

3) Puis décaper les pièces sauvées et replaquées pour identification des bois utilisés (en effet un vernis vieux de près de 60 ans s'oxyde, change la couleur des bois et ne permet pas l'identification des essences utilisées) il faut donc remettre toutes les surfaces à blanc

4) Le placage de la marqueterie ayant été fait à l'époque sur du bois massif, et celui-ci ayant éclaté en bon nombre d'endroits (contrairement aux agglos ou Mdf actuels) il a fallu reboucher les crevasses avant replacage

Un point est à souligner, les crevasses provoquant l'écartement du support (et donc changeaient la géométrie des dessins) et ne pouvant être resserrées, il m'a fallu les reboucher, mais la difficulté étant que sur le plateau par exemple, le motif général est rayonnant, donc chaque pièce manquante a dû être modifiée pour compenser les écartement du support sans que cela ne soit visible (les professionnels apprécieront)

5) Ayant un important stock de placages de très nombreuses essences de bois et étant assez informé sur leurs identifications, il a fallu les sélectionner, puis découper les pièces maquantes, les recoller, les poncer, et ensuite refaire un vernis complet au tampon 

 

Un projet sur une base de pièces de placages incalculables

La lumière rasante permet de se rendre compte de l'état général de la surface (bois décollés, craquelés, etc - - )

Le support étant fendu en de multiples endroits, non seulement le placage d'origine est décollé, mais d'nnombrables pièces ne peuvent être changées, il a fallu les identifier et les redécouper

Autre vue, le dessus fendu, la ceinture en d'innombrables petits carrés d'essences différentes

Décors de piétements en de multiples essences en chevons sur arrêtiers galbés

Guéridon restauré, vue d'ensemble du plateau et ses innombrables pièces

La lumière étant le meilleur des juges sur la qualité de finition

Vernis tampon sur une surface restaurée

Chevrons multi-essences sur arrêtiers galbés, le summum de la difficulté

Une base de piétement qui n'a rien à envier en difficultés de restauration à celles du reste du meuble

Suite à cette première restauration, mon commanditaire à cherché les pièces remplacées, ma plus grande fierté à ce jour est qu'il ne les a jamais trouvées

RESTAURATION d'un rafraichissoir en marqueterie d'époque Napoléon III

Photos AVANT et APRES restauration

Il était dans un grenier depuis de très nombreuses années, il était "bouffé" par les vers et devait accessoirement servir de perchoir à des pigeons

Comme on pourra le voir les pieds ne tenaient plus que par la laque, le bois n'étant pratiquement plus que poussière, la marqueterie était en grande partie absente, surtout sur le dessus, les bronzes étaient ternes et n'avaient plus leur dorure d'origine, mais aucun ne manquait, heureusement

Comme on peut le voir, plus de marqueterie sur le dessus, des trous de vers partout, des bronzes à repolir et redorer

Toute la laque est à refaire

Les pieds sont rongés par les vers, le bois tombe en poussière

L'ensemble du pietement sera refait à neuf au tour à bois et relaqué

La toupie centrale de la croisée des bois de pietement ayant disparue, elle sera refaite sur inspiration de modèles d'époque

Vue d'ensemble du meuble restauré

Détail de la marqueterie du dessus, à 90% manquante mais recréée à partir des contours existants et d'autres motifs d'époque

Tous les bronzes ont étés décapés, polis et redorés

La laque noire a été entièrement refaite

L'ensemble du pietement à été refait à neuf et relaqué

La "toupie" de croisée de bois recréée

CREATIONS DE MARQUETERIE

Vue d'ensemble d'un dessus de table basse

Faisan sur lit de feuille mortes

Détails de la tête allant jusqu'au coup de jour dans l'oeil (reflet de lumière)

Détails des plumes de queue et ruban style LOUIS XVI

Boite à violon

Réalisée en 1989 pour mon frère professeur de musique, cette restauration de vieille boite à violon  avec une création originale de marqueterie sur le thème de la musique

Travail effectué :

Consolidation de la boite

Garniture de l'intérieur en velour

Marqueterie intégrant les initiales de mon frère sur couvercle galbé, violons sur partitions et frises de feuilles